PRIGAL
PRIGAL

PRIGAL

PRIGAL


Avez-vous remarqué ceci ? Un artiste qu'on découvre à la radio, on le découvre d'abord par sa musique. Un artiste qu'on découvre sur le Net (je ne parle pas des webradios), on le découvre d'abord le plus souvent par le texte et/ou l'image. Du coup, il arrive qu'on soit surpris quand le son arrive enfin. C'est précisément ce qui m'est arrivé pour Prigal.
Je commençais à lire ici ou là des avis sur sa musique sans jamais pousser la curiosité assez loin pour aller jusqu'à faire chauffer mon Player. On parlait de blues, de voix à la Paul Personne ou Tony Joe White : belles références. Son premier album s'appelant "Rock' n' John", j'avais déjà une idée bien précise de ce que j'allais entendre.
Eh bien, j'avais tout faux ! Quand j'ai cliqué sur Baccara, dernier titre disponible sur le net, voilà que je me trouve face à un reggae. Quant à Incontrôlable, un ragga ! On m'aurait donc menti ? Pas du tout. Une petite bio nous en dit plus sur le parcours de Prigal : parti du blues des bluesmen, Prigal a cherché une "voiX plus personnelle" et c'est notamment le reggae qui a élargi son champ d'action.
Une écoute plus longue permet alors de retrouver ses racines blues dans "Carte à Puces" ou "J'attends" notamment tandis que le mélange rock/reggae donne une saveur de Police à "Je suis fou de toi". Alors un conseil : vous qui chaque mois lisez nos chroniques, ne perdez pas de temps pour aller découvrir la musique de ceux dont on parle. Au petit jeu des comparaisons, Prigal en déroutera plus d'un et c'est tant mieux.
ERIC                   
Sincever
 

 

Outil de traduction gratuite de site Internet
by FreeWebsiteTranslation.com

pour voir le clip de présentation , cliquez sur la galette .

Appuyez sur le logo " Elle s' est tirée " coup de cœur francophone sur la radio Canal 3 Suisse